Comment tirer le maximum d’énergie de la caféine

9

Pour mesurer l’impact de la caféine sur mon apprentissage, j’ai principalement observé comment la caféine affectait mon énergie et ma concentration (il aurait été difficile de mesurer la rétention d’informations), et j’ai découvert beaucoup de choses sur la façon dont la caféine peut affecter votre productivité. Voici ce que j’ai appris !

Ce que j’ai découvert en expérimentant le café et le thé

La semaine dernière, j’ai principalement expérimenté le café, le thé vert et le thé noir. Je bois habituellement une tasse ou deux de thé vert chaque jour et un ou deux cafés chaque semaine.

Une tasse de thé vert contient 25 mg de caféine, une tasse de thé noir en contient 42 mg et une tasse de café infusé en contient 108 mg. Le café est donc certainement le plus puissant des trois boissons. 1 Si vous recherchez un regain d’énergie, le café a les effets les plus importants, et c’est sans aucun doute le plus fort. (À moins que vous ne comptiez les boissons énergisantes, que je n’ai pas incluses à dessein. La plupart des boissons populaires sont surchargées de sucre et sont terribles pour vous, bien qu’il y en ait d’excellentes.)

Pour observer comment l’ajout de caféine à mon alimentation affectait ma concentration et mon niveau d’énergie, j’ai commencé par ne pas boire de caféine du tout pendant les deux premiers jours afin que je puisse avoir une base de référence pour comparer les autres jours.

Je pense que tout le monde a une base de productivité différente (à quel point ils sont productifs sans aucun stimulant extérieur). Il n’y a pas beaucoup de science derrière la «ligne de base» de la productivité ci-dessous – c’est juste une courbe arbitraire et plate contre laquelle je montrerai les effets de la caféine.

Après avoir bu une boisson contenant de la caféine, la caféine se met rapidement au travail. La caféine stimule rapidement votre système nerveux central, réduit votre fatigue physique et rétablit la vigilance lorsque vous vous sentez somnolent. 2 Cela vous aide généralement à mieux vous concentrer et aide également votre corps à assurer la coordination physique. Cela se traduit par un gain de productivité. Prenez le thé vert, par exemple :

Bien sûr, ce qui monte doit redescendre. Lorsque la caféine se fraye un chemin hors de votre système, elle peut produire un «crash» de caféine. Le crash que vous ressentez avec le thé vert (si vous en ressentez un) est beaucoup plus petit que le café, mais il est toujours là, du moins pour moi. Dans le cas du thé vert, la productivité que vous perdez à cause du crash (la zone rouge clair) est beaucoup plus petite que la productivité que vous gagnez grâce à l’énergie supplémentaire et à la concentration que le thé fournit (la zone verte), ce qui signifie que vous obtiendrez un gain net de productivité grâce à la consommation de thé vert. Pour moi, le thé noir était tout aussi gratifiant.

Le café était très différent. Le café est définitivement plus stimulant (et amusant) à boire, et il produit un énorme pic de productivité si vous ne consommez pas trop de caféine et que vous n’obtenez pas un cas de «café nerveux». Mais encore une fois, ce qui monte doit descendre, et je pense que dans l’ensemble, du moins pour moi, le coût de boire une tasse de café était supérieur à ses avantages :

La quantité de caféine dans un café est beaucoup plus grande que celle à laquelle je suis habitué (environ 4 fois plus, à peu près, parce que je bois principalement du thé vert), et comme mon corps n’est pas habitué à boire autant de caféine, cela a sans doute contribué à ma perte de productivité. Je pense que presque tout le monde aurait une expérience comparable s’il buvait plus de caféine que d’habitude.

En un mot, voici les deux points que je veux faire passer avec ces graphiques :

  • Si vous ne consommez pas trop de caféine, la caféine vous procurera un solide regain d’énergie et stimulera également votre concentration.
  • Cette énergie supplémentaire a un coût, qui peut vous rendre moins productif (selon la quantité de caféine que vous buvez).

La caféine peut avoir des coûts à court terme incroyables sur votre productivité si vous en buvez trop ou si vous n’êtes pas conscient de la façon dont le fait de descendre d’un high de caféine affecte négativement votre niveau d’énergie, votre motivation et votre concentration. Mais heureusement, la semaine dernière, j’ai découvert un tas de façons de réduire ces coûts.

6 façons de tirer le meilleur parti de la caféine

La caféine peut avoir un impact énorme sur votre productivité. Bien que la liste ci-dessous ne soit pas à l’épreuve des balles (je suis sûr qu’il me manque des tactiques), les six éléments ci-dessous m’ont aidé à maximiser les effets positifs que la caféine peut avoir, tout en minimisant l’accident que j’ai subi après.

  1. Buvez du café/thé sur une plus longue période de temps, pour libérer lentement la caféine dans votre corps au lieu de bombarder votre corps avec trop de caféine à la fois. Si vous consommez lentement de la caféine, votre corps l’éliminera également lentement de votre système et vous ne vous écraserez pas aussi fort.
  2. Si vous buvez un café le matin, buvez de l’eau à côté. Rester hydraté permet de rester concentré, et le matin quand on est déshydraté (après 8 heures d’affilée sans eau), rien n’étanchera aussi bien sa soif que l’eau. J’ai également découvert que boire de l’eau avec de la caféine pendant l’expérience m’aidait à mieux me concentrer, même s’il convient de noter que de nombreuses études ont montré que le café ne vous déshydrate pas réellement. 3
  3. Éloignez-vous des boissons énergisantes sucrées. Les boissons énergisantes sucrées sont stimulantes, ce qui les rend amusantes à boire, mais elles sont également pleines de sucre, ce qui augmentera votre taux d’insuline, ce qui vous fera chuter plus fort après. Je sais qu’il existe d’excellentes boissons énergisantes, mais la plupart de celles qui se trouvent sur les étagères des magasins sont des ordures.
  4. Mangez très bien si vous consommez de la caféine. Lorsque je mangeais des aliments à combustion lente qui se métabolisaient plus lentement (comme les grains entiers, les légumes et les fruits), j’ai constaté que j’avais plus d’énergie plus longtemps et que je ne m’effondrais pas aussi fort.
  5. Ne buvez pas de caféine à jeun. Boire du café à jeun «stimule la production d’acide chlorhydrique », ce qui n’est pas bon, car l’acide chlorhydrique «ne devrait être produit que pour digérer les repas ». Cela rend plus difficile pour votre corps de digérer les gros repas plus tard, ce qui entraîne une prise de poids. Cela perturbe également votre niveau d’énergie. 4
  6. Attendre avant de consommer un deuxième café/thé. Souvent, lorsque je bois du thé ou du café, après avoir fini ma première tasse, j’en ai immédiatement envie d’une autre, même si je n’ai probablement envie que de la stimulation que le café/thé procure. Attendre avant de boire une autre tasse m’a permis d’étaler ma consommation de caféine sur une plus longue période et m’a rendu beaucoup plus productif.

La plupart des gens se concentrent uniquement sur les aspects positifs de la consommation de caféine. qu’il vous permet de mieux vous concentrer, vous donne plus d’énergie et vous fait vous sentir bien. Mais la caféine peut également avoir des coûts importants à court terme pour votre productivité sous la forme d’une stimulation excessive et, dans le cas d’un crash de caféine, sous la forme d’un manque d’énergie, de motivation et de concentration.

Connaître les coûts de productivité de la consommation de caféine et prendre des mesures pour tirer le meilleur parti de la caféine et réduire ces coûts peut vous fournir infiniment plus de concentration, d’énergie et de motivation pour passer la journée.

Source d’enregistrement: alifeofproductivity.com

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More