Le guide du débutant pour les tests d’applications mobiles

4

Comme tout autre logiciel, les applications mobiles doivent être soigneusement testées avant leur sortie pour s'assurer que tout fonctionne exactement de la même manière que prévu.

Alors que les tests d'applications mobiles sont déjà un processus long et fastidieux, l'introduction quotidienne de nouveaux appareils mobiles portables, de nouvelles versions de systèmes d'exploitation et d'outils de test d'applications a rendu le travail des testeurs d'applications mobiles plus complexe et plus difficile que jamais.

Si vous êtes un débutant qui envisage de lancer sa carrière dans les tests d'applications mobiles, ce guide vous aidera à tout apprendre à ce sujet. Commençons par comprendre ce qu'est réellement le test d'applications mobiles !

Qu'est-ce que le test d'application mobile ?

Dans le marché mondial hautement concurrentiel d'aujourd'hui, où le succès d'une application mobile est déterminé par le nombre total de téléchargements qu'elle a obtenus, les critiques positives qu'elle a obtenues et le classement qu'elle détient dans l'App Store, l'application mobile que vous venez de développer doit être impeccable pour attirer, engager et fidéliser les utilisateurs, et cela ne peut être réalisé que par des tests d'applications mobiles rigoureux.

Le test d'applications mobiles est essentiellement le processus de recherche et de correction des bogues dans une application mobile afin d'améliorer sa qualité globale, sa fonctionnalité, sa convivialité et sa cohérence, et de la rendre aussi parfaite que possible pour les utilisateurs. Réalisés manuellement ou automatiquement à l'aide d'outils de test d'applications mobiles, ou via une combinaison des deux, les tests d'applications mobiles, s'ils sont effectués correctement, garantissent non seulement une expérience impeccable et satisfaisante pour les utilisateurs, mais jouent également un rôle essentiel dans la popularité et la popularité de l'application. réussi en un rien de temps. En bref, les tests d'applications mobiles sont ce dont chaque application a besoin pour être parfaite, réussie et de haute qualité.

Principaux défis pour les tests d'applications mobiles

Les tests d'applications mobiles sont beaucoup plus complexes que les tests de bureau traditionnels et présentent donc un tout nouvel ensemble de défis pour les testeurs et les développeurs. Voici la liste des principaux défis auxquels les testeurs sont confrontés lorsqu'ils améliorent la qualité et les performances d'une application mobile :

Différents types d'applications mobiles :

Un gros défi en soi puisqu'une application mobile peut être Native, Web ou Hybride. Comme chaque type d'application est construit différemment et assez différent les uns des autres en termes de processus d'installation et de fonctionnalité, il doit être testé d'une manière complètement différente. La différence fondamentale entre chaque type d'application pose un certain nombre de défis pour les tests d'applications mobiles.

Une variété d'appareils mobiles :

L'un des plus grands défis auxquels sont confrontés les testeurs d'applications mobiles est la grande variété d'appareils mobiles disponibles sur le marché aujourd'hui. Ceux-ci incluent les téléphones intelligents, les tablettes, les liseuses, les appareils portables et tout autre appareil mobile à venir dans un proche avenir. Avec différentes tailles d'écran, résolutions, méthodes de saisie et capacités matérielles, ces appareils présentent un ensemble de défis tout à fait unique pour les testeurs d'applications mobiles.

Diversité du système d'exploitation :

Différents appareils mobiles utilisent différents systèmes d'exploitation et différentes versions d'un système d'exploitation particulier sont utilisées par différents appareils à un moment donné. Par exemple, Android utilise toujours 8 versions de système d'exploitation différentes ; d'autre part, 65 % des appareils Apple utilisent iOS 11 tandis qu'iOS 10 est installé sur 28 % des appareils Apple et 7 % utilisent encore des versions antérieures d'iOS. Tester une seule application sur plusieurs appareils mobiles exécutés sur différentes versions du même système d'exploitation représente un défi unique pour les testeurs d'applications mobiles.

D'innombrables fabricants :

Un autre grand défi auquel les testeurs doivent faire face est le nombre sans cesse croissant de fabricants d'appareils mobiles. En 2015, il n'y avait qu'environ 1200 fabricants d'appareils mobiles et au début de 2018 même, le décompte a atteint plus de 1600. Sans aucun doute, ces chiffres ne feront qu'augmenter dans les années à venir. Les différentes modifications matérielles et logicielles que les fabricants apportent à leurs appareils mobiles afin de se distinguer les uns des autres ont un impact direct sur le fonctionnement d'une application, ce qui rend le processus de test encore plus complexe et difficile.

Défis de connectivité :

Gérer efficacement une variété d'options de connectivité, telles que différents réseaux mobiles (2G/3G/4G LTE/4G VoLTE et maintenant 5G), Wi-Fi, Bluetooth, infrarouge, etc., n'est rien de moins qu'un test décisif. Pour tous les types de modes de connectivité, l'application doit fonctionner correctement dans différentes conditions de réseau, telles qu'un changement de réseau mobile, l'itinérance, des signaux réseau faibles, aucune couverture réseau, une vitesse de connexion lente, etc. Cependant, ce défi n'est pas considéré comme le grand un pour une application hors ligne.

Tests continus :

Afin de survivre sur le marché concurrentiel d'aujourd'hui, une application mobile doit être mise à jour fréquemment avec de nouvelles fonctionnalités et améliorations. Pour répondre à cette exigence, de nombreux développeurs préfèrent utiliser la méthodologie Agile plutôt que l'approche traditionnelle en cascade, ce qui conduit à l'intégration et au déploiement continus de l'application mobile. Par conséquent, des tests continus de l'application sont nécessaires pour s'assurer que toutes les améliorations sont effectuées correctement. C'est aussi une pratique très difficile pour les testeurs d'applications mobiles !

Choisir comment tester :

Un autre obstacle que les testeurs doivent surmonter est la sélection d'une approche de test d'applications mobiles appropriée avec les bons outils de test d'applications mobiles. Là où il existe principalement deux approches (manuelle et automatisée) utilisées pour les tests d'applications mobiles, d'autre part, le marché regorge d'une variété d'outils de test automatisés d'applications mobiles, ce qui fait de la sélection des bons outils de test une tâche très confuse et fastidieuse à moins que on a une stratégie de test pré-planifiée.

Différents types de tests d'applications mobiles

Comme tout autre logiciel, une application mobile doit également être testée rigoureusement pour garantir une qualité, une convivialité et une sécurité de premier ordre. Pour atteindre le même objectif, plusieurs types de méthodologies de test sont utilisés lors du développement d'applications mobiles. Voyons quels sont-ils et comment ils diffèrent les uns des autres.

Test fonctionnel de l'interface utilisateur :

Étant le type de test le plus élémentaire, le test fonctionnel garantit que l'application fonctionne parfaitement conformément aux exigences prédéfinies de l'utilisateur. Ces tests sont généralement effectués pour vérifier si l'interface utilisateur et le flux d'appels de l'application fonctionnent correctement. Cependant, si les tests fonctionnels sont effectués manuellement, ils s'avèrent souvent être une tâche extrêmement intensive, complexe et chronophage en raison de plusieurs défis spécifiques au mobile.

Tests d'utilisation:

Étant donné que l'utilisabilité joue un rôle essentiel dans la détermination du succès commercial de toute application mobile, les tests d'utilisabilité se concentrent principalement sur trois domaines clés de l'expérience utilisateur : Efficacité, Efficacité et Satisfaction de l'utilisateur. Ces tests sont effectués pour assurer la cohérence de l'expérience utilisateur sur tous les appareils et vérifier si l'application mobile est facile à utiliser pour les utilisateurs finaux.

Test de compatibilité :

Des tests de compatibilité sont effectués pour vérifier si l'application s'affiche correctement sur différents appareils mobiles, tailles d'écran, navigateurs, résolutions et plates-formes et versions de système d'exploitation. Par exemple, une application mobile qui fonctionne correctement sur un smartphone peut se comporter de manière complètement différente sur une tablette. Ainsi, les tests de compatibilité évaluent la fonctionnalité d'une application sur différents appareils et plates-formes mobiles.

Test de fuite de mémoire :

Également connu sous le nom de test de ressources de bas niveau, le test de fuite de mémoire consiste à vérifier l'efficacité avec laquelle l'application utilise la mémoire intégrée de l'appareil mobile sur lequel elle est utilisée. Il comprend principalement le test de l'utilisation globale de la mémoire, la suppression automatique des fichiers temporaires après une certaine période et les problèmes croissants de la base de données locale. Comme les appareils mobiles sont très limités en termes de mémoire par rapport aux appareils de bureau, les tests de fuite de mémoire sont exceptionnellement cruciaux pour garantir le bon fonctionnement d'une application mobile.

Test de performance:

L'objectif fondamental des tests de performance est de s'assurer que l'application est capable de faire face à divers défis liés aux appareils mobiles, tels qu'une mauvaise couverture réseau, le passage de la connexion du réseau mobile au Wi-Fi, le partage de quelque chose en dehors de l'application, une batterie ou une mémoire disponible faible, une application vitesse, utilisation simultanée de l'application par de nombreux utilisateurs et autres conditions similaires. En d'autres termes, les tests de performance sont effectués pour vérifier les performances de l'application mobile, du réseau et du serveur.

Essais d'interruption/de fonctionnement :

Une application en cours de fonctionnement peut être interrompue par plusieurs événements se produisant sur l'appareil mobile, tels que des appels ou des SMS, des notifications contextuelles, l'insertion ou le retrait d'un câble d'alimentation, le retrait de la batterie, une panne et une récupération du réseau, un avertissement de batterie faible, etc. est effectuée pour vérifier si l'application mobile est capable de supporter toutes ces interruptions en se fermant à chaque fois qu'un événement a lieu et en redémarrant automatiquement par la suite.

Test d'installation :

Les tests d'installation vérifient que l'application peut être installée, désinstallée ou mise à jour dans un délai raisonnable sans que l'utilisateur ait à faire face à la moindre difficulté. Au cours de cette phase de test, les testeurs d'applications mobiles s'occupent non seulement des plantages qui peuvent survenir au cours de ces trois processus, mais ils s'assurent également que toutes les données de l'application seront complètement supprimées du stockage de l'appareil une fois le processus de désinstallation terminé.

Test de sécurité :

Cela implique de vérifier que la sécurité et la confidentialité des données des utilisateurs ne sont pas en jeu dans l'application à l'aide de diverses techniques telles que l'analyse des vulnérabilités, les vues de journaux, les tests d'intrusion, la numérotation de guerre, la détection de virus, le craquage de mots de passe, etc. L'objectif principal de Les tests de sécurité visent à améliorer la confidentialité, l'authenticité et l'intégrité de l'application mobile.

Test de localisation :

Les tests de localisation garantissent la convivialité, la fonctionnalité et l'accessibilité de l'application mobile dans une grande variété de régions géographiques et de fuseaux horaires. Ce type de test est effectué notamment lorsque vous envisagez de traduire votre application en plusieurs langues ou de la déployer dans différents pays. Les tests de localisation sont considérés comme la dernière étape des tests d'assurance qualité des applications.

Les tests de régression:

Ce type de test implique de réexécuter des tests précédemment effectués et réussis pour s'assurer que les modifications apportées au code de l'application n'ont pas réintroduit d'anciens ou de nouveaux bogues. Comme les tests de régression peuvent être effectués encore et encore au cours de l'un des quatre niveaux de test (unitaire, intégration, système et acceptation), ils constituent un candidat idéal pour les tests automatisés.

Conseils utiles pour une stratégie de test d'applications mobiles gagnante

Si vous voulez vraiment gagner dans les tests d'applications mobiles, vous ne devez pas négliger le développement d'une stratégie de test claire et robuste. Un bon plan stratégique de test d'applications mobiles vous aide non seulement à surmonter facilement les défis de test d'applications mobiles mentionnés ci-dessus, mais vous évite également les scénarios déprimants de rejet d'applications. Voici les meilleures pratiques que vous devez suivre pour tester votre application mobile de manière efficace et efficiente.

Tests automatisés ou manuels :

Les tests d'applications mobiles, comme déjà mentionné ci-dessus, peuvent être effectués manuellement ou à l'aide d'outils de test d'applications mobiles automatisés comme Appium, SeeTest, Selenium et Ranorex. Étant donné que l'une ou les deux approches sont utilisées au cours des différentes étapes du cycle de vie d'une application mobile, vous devez être un expert pour choisir entre elles en fonction de la situation. Étant donné que les tests automatisés d'applications mobiles sont la clé du succès des tests de régression au cours des différentes phases de développement, ils ne doivent être effectués que dans les scénarios où :

  • Vous avez les cas de test les plus fréquents
  • Les cas de test ont des résultats prévisibles
  • Les cas de test sont faciles à automatiser
  • Les cas de test sont très chronophages ou impossibles à réaliser manuellement
  • L'application est en croissance continue
  • Le cycle de vie du développement d'applications mobiles est très long

Au contraire, l'approche de test manuel des applications est basée sur la contribution, l'analyse ou l'évaluation humaine et doit être utilisée si l'application contient de nouvelles fonctionnalités et fonctionnalités ou ne nécessite qu'un ou deux tests.

Émulateurs vs appareils physiques :

Tout comme deux approches, il existe deux manières principales de tester une application mobile : soit via des émulateurs d'appareils virtuels, soit via des appareils physiques réels. Bien que l'utilisation d'émulateurs d'appareils s'avère extrêmement utile dans les premières étapes du développement d'applications pour tester les fonctionnalités de base, ils ne fonctionnent pas aussi efficacement que les appareils mobiles physiques dans les étapes ultérieures des tests, comme les tests bêta. Il existe trois types d'émulateurs d'appareils mobiles :

  • Device Emulator: fourni par les fabricants d'appareils.
  • Browser Emulator: simulez le rendu pour les appareils mobiles dans les navigateurs.
  • Operating System Emulator: fourni par le système d'exploitation lui-même.

Pour obtenir les meilleurs résultats de test rapidement et efficacement, testez d'abord votre application mobile sur des émulateurs pour détecter et corriger autant de bogues que possible. Une fois qu'un niveau de test satisfaisant est atteint, vous pouvez tester votre application sur des appareils mobiles physiques pour un scénario plus réel.

Sélection des bons modèles d'appareils mobiles :

Décider quel appareil ou modèle d'appareil doit être utilisé pour tester l'application mobile est probablement la première chose qui vient à l'esprit de tout testeur lors de la création d'un environnement de test réel. Cela peut parfois être une décision vraiment difficile car les appareils que vous choisissez déterminent comment votre application fonctionnera sur des milliards d'autres appareils similaires. Par conséquent, trois facteurs clés ci-dessous doivent être pris en compte lors de la sélection de l'appareil cible :

  • Version du système d'exploitation
  • Taille et résolution de l'écran
  • Facteur de forme

Si nécessaire, n'hésitez pas à prendre en compte plusieurs autres facteurs tels que la mémoire interne, les options de connectivité, etc. lors de la sélection du modèle d'appareil.

Envisagez d'effectuer des tests dans le cloud :

Pour porter vos efforts de test à un tout autre niveau, vous pouvez également essayer les tests d'applications mobiles basés sur le cloud computing. Fournissant un environnement de test d'applications mobiles basé sur le Web, les tests dans le cloud vous permettent de déployer, de tester et de gérer vos applications mobiles rapidement et efficacement. En plus de réduire le coût et le temps global du projet, les tests d'applications basés sur le cloud vous offrent également plusieurs autres avantages, tels que :

  • Environnements de test hautement évolutifs, entièrement synchronisés et préconfigurés
  • Pas besoin d'investir dans d'autres outils, ressources ou configurations de test avancés
  • Réduit la possibilité de défauts causés par un environnement de test créé par erreur ou instable
  • Évite aux testeurs de configurer des environnements de test sur site qui prennent beaucoup de temps et entraînent souvent des retards de projet
  • Prend en charge les tests d'applications complexes, dynamiques et dissemblables, ce qui est presque impossible dans un environnement interne.
  • Résultats des tests en temps réel
  • Sauvegardes et restauration automatiques

Organisez des tests bêta :

Les tests bêta sont un excellent moyen efficace d'analyser les fonctionnalités et la convivialité d'une application mobile avec l'aide de vrais utilisateurs finaux qui utilisent des appareils du monde réel. Cette phase est en effet menée pour vérifier les performances de l'application sur de vrais appareils et réseaux ainsi que pour s'assurer que tous les bogues ont été corrigés avant le lancement. Si vous testez une application pour iOS, vous pouvez tirer parti de la puissance de l'outil gratuit TestFlight pour gérer vos tests bêta.

De même, vous pouvez également utiliser la console Google Play pour distribuer votre application Android à des utilisateurs et testeurs de confiance pour des tests bêta via divers groupes Google ou communautés Google+.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More