Meta a perdu 500 milliards de dollars depuis qu’il a changé son nom de Facebook

0

Dans le contexte : Mark Zuckerberg a vraiment fait tapis sur le métaverse. Le PDG est tellement convaincu que les mondes virtuels et partagés sont l’avenir de la technologie qu’il a changé le nom de Facebook en Meta l’année dernière. Mais que s’est-il passé depuis ce rebranding? La société a vu 500 milliards de dollars anéantis sa valeur marchande.

Le New York Mag rapporte que la baisse d’un demi-billion de dollars de Meta depuis le changement de marque a entraîné une chute de sa position élevée de sixième plus grande entreprise au monde en termes de capitalisation boursière à la 11e position, remplacée par Nvidia et Tencent. .

De nombreux problèmes de Meta ne proviennent pas du nouveau nom, mais résultent des changements de confidentialité d’Apple introduits dans iOS 14 qui permettent aux utilisateurs de désactiver les publicités ciblées et d’empêcher les applications de suivre le comportement inter-applications. Meta a déclaré que le changement réduirait ses revenus publicitaires de 10 milliards de dollars cette année, une annonce qui a effacé 232 milliards de dollars de sa capitalisation boursière en une seule journée.

Google introduit des mesures de confidentialité similaires avec son Privacy Sandbox pour Android, bien que sa mise en œuvre ne soit pas aussi extrême que celle d’Apple, et qu’elle n’arrivera pas avant au moins deux ans.

Ensuite, il y a Facebook. La plate-forme de médias sociaux a eu un spectacle indésirable dans son dernier rapport sur les résultats : le quatrième trimestre a vu son nombre d’utilisateurs quotidiens diminuer pour la première fois, plongeant le cours de son action de 20 %. De plus, la division AR et VR (Reality Labs), une partie importante de ses plans de métaverse, a enregistré une perte de 10,2 milliards de dollars en 2021.

Un autre problème pour Meta est que, alors que de nombreuses entreprises cherchent à se lancer dans l’idée du métaverse, la plupart des consommateurs sont apathiques envers ce que certains considèrent comme une version VR de Second Life. Le métaverse, le Web 3.0 et les NFT pourraient exciter les entreprises qui cherchent à en tirer parti, mais les mots à la mode laissent au mieux de nombreuses personnes apathiques, au pire hostiles – un brevet faisant allusion à la technologie publicitaire de suivi oculaire du métaverse n’a certainement pas aidé.

Meta a toujours une capitalisation boursière de 561 milliards de dollars. Il a réalisé un chiffre d’affaires de 33,76 milliards de dollars au quatrième trimestre, en hausse de 20 % d’une année sur l’autre, et le nombre total d’utilisateurs actifs quotidiens dans toutes ses applications a légèrement augmenté, il n’est donc certainement pas en difficulté. Mais peut-être que le métaverse, du moins son interprétation par Meta, ne sera pas aussi révolutionnaire que le pense Zuckerberg.

Source d’enregistrement: www.techspot.com

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More