La virtualisation Android 13 fait tourner Windows 11 sur un Google Pixel 6

0

En bref : L’aperçu du développeur Android 13 récemment lancé semble apporter une capacité améliorée à exécuter des machines virtuelles. Un utilisateur pousse cela à la limite en exécutant le dernier système d’exploitation de bureau de Microsoft sur un smartphone.

Au cours du week-end, Android et le développeur Web kdrag0n ont présenté un Windows 11 virtualisé fonctionnant sur un téléphone Google Pixel 6. Ils ont accompli l’exploit en utilisant la version d’aperçu d’Android 13 avec une nouvelle fonctionnalité appelée KVM.

Avec des captures d’écran et une courte vidéo, kdrag0n montre des choses comme le gestionnaire de tâches et un navigateur Web, qui semblent entièrement fonctionnels. Ils ont même réussi à exécuter Doom (en utilisant le port source chocolat Doom), en jouant avec un clavier physique connecté au téléphone.

La machine virtuelle basée sur le noyau (KVM) est un outil de virtualisation qui prend déjà en charge Linux, selon le blogueur Mishaal Rahman. Google apporte KVM à Android avec Android 13. Les utilisateurs d’Android utilisent des machines virtuelles depuis un certain temps. Cependant, les méthodes pour le faire deviennent fragmentées et Google utilisera KVM pour normaliser le processus et éviter la fragmentation du noyau. Google appelle sa version « KVM protégé » (pKVM), car elle est censée être plus sécurisée.

L’aperçu du développeur Android 13 a été lancé la semaine dernière. Il promet de nouvelles fonctionnalités telles que les préférences linguistiques et une confidentialité accrue lors du traitement de photos ou d’applications. Des versions bêta sont attendues au printemps, des versions stables en été et un lancement complet plus tard cette année.

Source d’enregistrement: www.techspot.com

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More